News

Anbalaba : Un projet IRS exclusivement inspiré du Sud pour le Sud

anbalaba projet irs sud ile maurice

Trois artistes mauriciens se rejoignent pour mettre sur pied un nouveau programme immobilier sur l’île Maurice. Un oeuvre d’art initié il y a 50 ans par Claudio Veeraragoo, le célèbre auteur du titre Anbalaba, et que l’artiste peintre Vaco reprend pour créer un véritable projet immobilier au côté du photographe Jasheel Ramphul, représentant de la jeune génération de Baie du Cap. Anbalaba raconte l’histoire d’un rêve qui se concrétise à travers des images qui deviennent petit à petit une belle réalité.

terrasse-anbalaba

Ils viennent du Sud

Les trois artistes s’inspirent beaucoup du paysage du sud de l’île Maurice dans la concrétisation de ce projet IRS. Des images de barques de pêcheurs aux plus petits de leurs souvenirs de brise jouant dans les filaos, ces trois hommes sont visiblement attachés à ce Sud, si exceptionnel, romantique et tellement beau. Anbalaba qui signifie littéralement « En bas là bas » voire « Plus vers le Sud », vous invite à découvrir cette partie de l’île Maurice, restée intacte, avec son paysage authentique offrant une vue imprenable sur un lagon limpide où se déversent toutes les nuances de bleu. Le Sud, c’est également cette région où les villages de pêcheurs sont toujours à l’abri de l’urbanisation, où l’on oublie souvent de vérifier l’heure à la montre pour se fier aux seuls mouvements des marées et des sorties en mer des pêcheurs. Anbalaba, c’est après tout la chanson de Claudio Veeraragoo qui raconte l’histoire d’un pêcheur prêt à tout faire epour sa dulcinée, malgré la trahison de celle-ci. Ce séga des années 60 qui continuera de faire bouger les fans jusqu’à la reprise de Maxime Le Forestier sortie en 1989.

claudio-veeraragoo

Le Sud, une véritable source d’inspiration pour les artistes

Le Sud de l’île Maurice constitue depuis longtemps une source d’inspiration pour de nombreux artistes locaux. Tout semble d’ailleurs constituer un prétexte à écrire une chanson dans cette région : les noms des villages, les cours d’eau et autres lieux historiques. On citera par exemple des titres inoubliables des années 60 comme « Rivière noire », « Morne Barbant », « Chamarel » ou encore « Baie du Cap ». C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle Claudio décide d’associer sans hésiter, son titre « Anbalaba » à un développement IRS. Pour l’artiste, c’est une façon très originale de faire la promotion touristique de l’île Maurice à travers la planète.

anbalaba-villa

Un mélange parfait de beauté créole et mauricienne

Vaco, l’artiste peintre d’origine créole qui peint exclusivement la langue créole, celle qu’il considère comme la plus vivante et la plus colorée du monde, tisse également un lien inexplicable avec le petit village du Baie du Cap. Selon lui, la beauté créole et mauricienne peut se manifester à travers le programme immobilier Anbalaba auquel il adhère sans condition. C’est ici d’ailleurs qu’il a grandi, en jouant dans les aiguilles de filaos, les feuilles de cocotiers de la propriété familiale de Pointe d’Esny, et la mer où il a également appris à pêcher. Pour l’artiste, Anbalaba est tout simplement un rêve d’enfant qui se concrétise entre ses mains.

vaco-anbalaba

Un autre enfant du Baie du Cap

Jasheel Ramphul est lui aussi très attaché à Baie du Cap, dont il ne cesse de photographier la beauté. C’est d’ailleurs grâce à sa passion que Cécilia Robert Bouigue, directrice associée d’Anbalaba, l’a remarqué. Notamment à travers la page Facebook de son village : Baie du Cap, Mauritius, qu’il alimentait juste par pur divertissement. C’est aujourd’hui grâce au talent de ce jeune chasseur d’images et vidéaste que le projet IRS Anbalaba va naître. Jasheel est d’ailleurs maître dans la photographie à 360°, et la vidéo en 3D qu’il réalise depuis qu’il s’est offert un drone. Il participera massivement à la mise en place d’un réseau de communication dédié exclusivement à l’IRS Anbalaba. Ses photographies exemplaires permettront aussi aux futurs acquéreurs de suivre de près l’avancement des travaux sur le site dédié. Un projet que Jasheel entreprend avec le sourire.

Jasheel-Ramphul-chasseur-dimages-de-Baie-du-Cap-

Le projet Anbalaba

Le développement IRS Anbalaba est un complexe résidentiel composé de 18 villas dotées de grandes piscines, ouvertes sur l’océan et la nature environnante. Il comporte également 33 maisons en terrasses avec piscine, dont quelques unes avec des vues imprenables sur le lagon. A cela s’ajoutent 18 appartements de 3 chambres avec panorama, et 5 grands terrains dédiés à la conception de villas sur mesure.

Anbalaba_Villa CARDINAL_1366_7

Les trois artistes mauriciens prévoient également de doter Anbalaba d’un Pool & Spa Club où les résidents peuvent déjeuner tout en profitant de la piscine. Le complexe accueillera aussi des bureaux à louer et un boat house pour assurer la gestion et l’entretien des bateaux des résidents. Un service de conciergerie sera également à la disposition des résidents 7j/7 et 24h/24.

anbalaba-ile-maurice

Le projet inclus par ailleurs la construction d’un « Anbalaba Village », un complexe à part comprenant des commerces, des services de proximité, une halle spacieuse pour disposer un marché local et accueillir différents événements culturels.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’information complémentaire sur le programme résidentiel Anbalaba:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend