News

Tout savoir sur la fiscalité à l’Ile Maurice

fiscalite ile maurice

Choisir d’investir sur Maurice, c’est s’offrir l’opportunité de jouir d’une fiscalité très avantageuse. En signant des accords de non double imposition avec une trentaine de pays dans le monde, le gouvernement mauricien propose des taux d’imposition attractifs pour tous les investisseurs.

Les vertus fiscales de l’île Maurice

Dans le but d’attirer de plus en plus d’investisseurs sur son territoire, le gouvernement mauricien a mis en place plusieurs avantages fiscaux. Ainsi toute entreprise éligible aux critères en vigueur sur l’île Maurice bénéficie des taux d’imposition qui suivent :

  • Taux d’imposition de 15% pour l’activité de transformation.
  • Pas d’impôts sur les dividendes.
  • Libre rapatriement des bénéfices.
  • Pas d’impôts sur les plus-values.
  • Exemption des droits de douane sur toutes les marchandises importées via le port franc.
  • Pas d’impôts sur les droits de succession pour les descendants directs.
  • Exemption totale d’impôt pour toutes les activités d’import-export.
  • Libre rapatriement  des profits et dividendes de sociétés placées hors Maurice, sans aucune restriction avec un taux d’imposition de 15%

Les impôts sur le revenu à Maurice

L’île Maurice a signé une convention de non double imposition avec la France. Dans ce sens, les impôts doivent essentiellement être payés dans le pays de Résidence fiscale. Le seul impôt à payer concerne donc uniquement l’impôt à la source, et donc celui prélevé directement par l’employeur.

A noter que l’année fiscale de l’île Maurice débute le 1er juillet de chaque année pour prendre fin le 30 juin de l’année suivante.

Les différents types d’impôts sur l’île Maurice

Les pensions, revenus salariaux, et retraites sont directement prélevés à la source par l’employeur. Concrètement, les revenus non salariaux comme les intérêts, royalties, et autres dividendes en provenance de l’étranger, doivent être mentionnés par l’employeur sur un Employee Declaration Form (EDF) qu’il doit remettre à l’employé, pour que celui-ci ait une idée du montant de l’impôt à prélever. L’employé se charge ensuite de remettre cette déclaration au bureau des impôts (Income Tax Department).

Les revenus commerciaux, loyers (CPS Current Payment) et revenus d’entreprise libérale, doivent également faire l’objet d’une déclaration trimestrielle auprès de la Mauritius Revenue Authority (MRA), respectivement aux 31 décembre, 31 mars et 30 juin de l’année fiscale.

Un abattement de 295 000 Rs par an est appliqué sur les revenus d’une personne seule. Tout revenu inférieur ou égal au seuil d’abattement est en outre exonéré d’impôt. L’emploi de personnes à domicile est aussi soumis à une déduction fiscale allant jusqu’à 30 000 Rs par an.

A noter que les contribuables sont soumises à un impôt sur la fortune de 5% sur la fraction de leurs revenus imposables, y compris les dividendes, pour un seuil de 3,5 millions Rs. La TVA mauricienne s’élève en outre à 15%.

Envie de renseignements?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − 3 =

Send this to a friend