News

Fast-Track Comittee : 17 projets immobiliers en cours pour l’Ile Maurice

fast track comittee projet immobilier ile maurice

Au cours de ces dernières années, 77 projets ont été soumis au Fast-Track Committee pour validation. Début novembre dernier, le comité, présidé par le Premier ministre, a passé en revue 17 projets, déjà en cours de réalisation, à l’Assemblée nationale. Parmis ces derniers, on compte un appart-hôtel de l’United Docks Ltd, les smart cities de Médine, Moka et Mont-Trésor, ainsi que d’autres projets d’envergure.

L’hôtel Saint-Géran

Situé dans la région Est de l’île Maurice, sur une superficie de 9 ha, l’hôtel Saint-Géran prévoit de remplacer son parcours de golf, par un projet de 59 villas et un club house, sous le régime fiscal Property Development Scheme (PDS). A titre de promoteur, Kerzner International Mauritius Holdings Limited dont le principal actionnaire est le gouvernement dubaïote, projette d’investir 3,8 milliards de roupies dans ce projet. 400 emplois sont à pourvoir durant la construction et 175 autres à l’issue de la réalisation du projet.

Growfish et l’élevage de cobias

Quatre sites sont en chantier dans le cadre du projet Growfish, dont deux à Bambous. Le cobias est un poisson qui s’adapte à l’aquaculture. Le promoteur, un Sud-africain prévoit d’investir 2,8 millions de roupies dans ce projet qui devrait être opérationnel d’ici un an. 100 emplois sont prévus à la fin de la construction.

16 villas de luxe à Péreybere

Par le biais de Jimei International Development Ltd, deux promoteurs chinois veulent faire construire 16 luxueuses villas avec un club house, une gym, un spa et un club pour enfants à Péreybere. Ce projet coûte environ 215 millions de roupies et devrait s’étaler sur plus d’un arpent. Près de 120 personnes trouveront de l’emploi grâce à cet investissement, et 15 autres auront un emploi CDI.

Le projet Anse-Jonchée

72 villas, 52 duplexes, 60 appartements ainsi qu’un centre commercial sont en cours de réalisation à Anse-Jonchée, sous l’initiative de la Jinfei Blue Bay Properties. Ce projet immobilier s’étale sur une superficie de 22 265 m² et vaut 2,97 milliards de roupies. Près de 420 emplois indirects seront créés.

Le projet de Grand-Baie

Sous le régime fiscal PDS, Yellow Futures Ltd prévoit d’investir 621 millions de roupies dans la construction de 43 appartements, 17 penthouses, un aire de jeux pour enfants, une coffee shop et une salle de sports à Grand-Baie. Trois Mauriciens et un Sudafricain sont à l’origine de ce projet qui va générer pas moins de 150 emplois durant la phase de construction.

L’hôtel 5 étoiles de Bel-Ombre

Le complexe hôtelier 5 étoiles de Bel-Ombre comptera 200 chambres. Le projet nécessite un investissement de 1,6 milliard de roupies et devrait générer 700 emplois durant la phase de réalisation. 400 autres personnes trouveront un emploi à plein temps à l’issue de ce projet mené par KPMM Mauritius Ltd, une société installée à Maurice, mais plus connue pour ses travaux routiers en Afrique du Sud.

Koki Bay Hotel

L’hôtel prévu à Melville, Grand-Gaube, comptera 180 chambres. Le projet orienté Investment Hotel Scheme est dirigé par BR Properties Ltd. 1 milliard de roupies sont nécessaires pour la réalisation de ce projet qui devrait générer 250 emplois après finalisation.

Origines Vallée, à Chamarel

Chamarel Ltd pense investir 6,67 milliards dans ce projet immobilier incluant la construction de 50 villas luxueuses, un centre équestre, 25 suites pour invités, un héliport, un centre d’entraînement, un marché de fruits et de légumes, et un coin pour les plantes endémiques. Origines Vallée s’étend sur 285 arpents et se dotera aussi d’un spa, un service d’hôtel et de chambres, un complexe sportif, une crèche et un espace médical. En tout, 540 emplois sont à pourvoir pendant la construction et 70 autres à l’issue de la réalisation du projet.

Une distillerie d’huile essentielle

Velitang Ltd, dont le promoteur est Firdos Habib Azad Kalfane, se spécialise dans l’extraction d’huile essentielle et de parfums des fleurs et des plantes pour produire ses huiles. L’usine compte déjà 5 filiales dans l’Océan Indien. Le projet concerne un terrain de plantation et une boutique de vente des produits à Chamarel. L’investissement s’élève à 138 millions de roupies, dont essentiellement une partie réservée à l’achat d’un terrain détenu par Thalassa Co Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =

Send this to a friend