News

Comment faire financer l’achat de son bien immobilier à l’île Maurice?

Bien immobilier avec piscine et jardin lle Maurice

Investir dans la pierre à l’étranger est une option que bon nombre d’investisseurs français envisagent au cours de ces dernières années. Acquérir un bien immobilier à l’île Maurice présente d’ailleurs un très grand nombre d’avantages qui intéressent la plupart des Français. Outre les riches investisseurs qui ont la possibilité d’acquérir une propriété luxueuse au comptant, l’option de l’achat via un emprunt est la plus populaire. Dans cette optique, différentes sources de financement sont disponibles.

Financer un achat immobilier en France ou à l’île Maurice

Pour obtenir un financement bancaire en vue d’un achat immobilier en France ou à l’île Maurice, une source de revenus stable au mois ou à l’année est souvent exigée. La plupart des banques demandent également une ou plusieurs garanties en gage de remboursement du prêt réalisé. Dans le cas d’un achat immobilier à l’île Maurice, les banques françaises basent essentiellement leur étude sur les revenus mensuels ou annuels perçus par l’emprunteur. En revanche, les institutions financières mauriciennes accordent très peu d’importance aux ressources financières d’un acheteur. Mais l’obtention d’un emprunt auprès d’une banque locale est soumise à certaines conditions.

Financer un achat immobilier à distance

L’idéale pour un investisseur étranger qui souhaite acheter une maison ou un appartement luxueux à l’île Maurice, c’est de souscrire un emprunt sur son propre territoire. Le ressortissant français est plus crédible aux yeux des banques françaises pour l’obtention d’un crédit immobilier. Généralement, les institutions financières françaises acceptent de financer l’achat d’un bien immobilier à l’étranger, comme à l’île Maurice, dès que l’investisseur a les moyens pour garantir le remboursement de son emprunt. Les banques acceptent notamment l’hypothèque d’un bien situé en France, un nantissement sur des valeurs immobilières ou encore une caution bancaire sur des liquidités placées. Il est également possible d’obtenir un prêt personnel à la consommation non affecté.

Hypothéquer un bien en partie ou en intégralité

Les banques privilégient essentiellement la solution de l’hypothèque parce que si l’emprunteur n’arrive pas à rembourser la totalité de ses dettes dans les délais convenus, elles n’ont qu’à saisir le bien en question. En revanche, un bien situé à l’étranger ne peut faire l’objet d’une hypothèque. Cette solution est uniquement valable pour les biens situés sur le sol français, et qui sont déjà payés en partie ou en totalité. D’une manière générale, le prêt accordé correspond à 60 ou 70% de la valeur du bien hypothéqué, avec un taux majoré de 0,5% sur l’achat d’un bien immobilier en France. L’hypothèque doit également être certifiée par un notaire.

Le nantissement sur des valeurs mobilières

A défaut de disposer d’un bien immobilier à placer sous hypothèque, l’emprunteur peut également se servir d’un contrat d’assurance-vie, des actions ou des parts dans une société pour garantir un emprunt auprès de la banque. Les institutions financières acceptent le nantissement des valeurs mobilières à hauteur de 100% de leur valeur, pour un prêt d’une valeur égale au montant des actifs nantis. Moins ces actifs seront instables, plus la quotité de prêt sera réduite. Pour tout acte de gestion à suivre, un accord de la banque est nécessaire pour le nantissement d’un contrat d’assurance-vie ou d’un portefeuille.

La caution bancaire sur des liquidités placées

Une caution bancaire sur des liquidités placées peut également servir de garantie à la souscription d’un prêt. Concrètement, l’investisseur bloque une somme équivaut au montant du prêt sur son compte bancaire. La banque lui restituera cette somme au paiement de la dernière mensualité ou la retiendra en cas de non-paiement.

Le prêt personnel à la consommation non affecté

Une banque accorde généralement un prêt pour l’achat d’un bien précis. Un prêt auto est par exemple dédié à financer l’achat d’une voiture. Par contre, dans le cas d’un investissement à l’étranger, l’emprunteur peut souscrire un prêt personnel à la consommation non affecté. Concrètement, il est libre d’utiliser l’argent comme il le souhaite.

Ce type d’emprunt est soumis à des conditions plus strictes étant donné les risques plus importantes qu’il représente. En moyenne, un investisseur peut obtenir un prêt personnel à la consommation non affecté d’une valeur de 100 000 euros, remboursable sur 3 à 7 ans. Le montant maximum accordé à ce jour reste nénamoins inférieur à 70 000 euros, pour un délai de remboursement maximum de 5 ans.

Obtenir un financement immobilier à l’île Maurice

Le ressortissant étranger peut obtenir un prêt immobilier à l’île Maurice dans la devise souhaitée, avec un taux d’intérêt plus élevé que pour un prêt souscrit en Europe (7%), avec une possibilité d’obtenir une réduction de 4 à 5% sous certaines conditions.

L’investisseur étranger peut généralement obtenir un crédit équivaut à 70% de la valeur totale du bien immobilier. Les frais de notaire et les droits d’enregistrement ne sont pas inclus dans ce montant. La durée maximale du remboursement d’un prêt auprès d’une banque mauricienne dépend majoritairement de l’âge de l’emprunteur. Pour obtenir un prêt immobilier auprès d’une institution financière mauricienne, le ressortissant étranger doit être âgé de 65 ans minimum. Mais cette durée ne dépasse jamais 15 ans. Des garanties financières d’une valeur de 50% la somme empruntée peuvent être exigées pour un prêt de plus de 50% la valeur du bien.

L’île Maurice a la particularité de proposer des programmes immobiliers PDS généralement soumis à une garantie bancaire de fin d’achèvement. Tout projet immobilier en cours à l’île Maurice est ainsi réalisé en étroite collaboration avec une banque partenaire qui accorde souvent un prêt à un ressortissant étranger. Grâce à cette stratégie, l’investisseur étranger profite de quelques avantages.

  • La banque partenaire connaît l’état de solvabilité du promoteur immobilier.
  • La banque partenaire peut inscrire une garantie de type hypothèque, fixed charges, ou encore floating charges sur le contrat de vente, y compris pour un projet immobilier en cours de réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 11 =

Send this to a friend