News

Réussir la renégociation de votre crédit immobilier : les bonnes pratiques

investissement Immobilier

Saviez-vous que les taux d’intérêt immobilier ne dépassent pas généralement 1,60 % ? Si votre prêt dispose aujourd’hui d’un taux qui excède les 2 %, vous devrez le renégocier auprès de votre banque actuelle. 

À ne pas confondre avec le rachat de crédit, cette opération vise à diminuer le taux d’intérêt appliqué à votre emprunt. Voici les meilleures pratiques à adopter pour mettre toutes les chances de votre côté.

1. Renégociez grâce à un comparateur d’emprunt

Avant de lancer le processus de négociation, vous devez vous assurer qu’il vous permettra effectivement de faire des économies sur le long terme. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir recours à un comparateur de crédit.

Avoir accès à un tel outil se révèle être un avantage non négligeable pour vous, car il vous permet de faire jouer la concurrence entre les différentes institutions financières. En effet, en utilisant ce dispositif en ligne, vous vous rendrez rapidement compte des nombreuses offres intéressantes qui sont proposées par les autres banques dans votre ville. Ainsi, vous pouvez utiliser ces informations comme moyens de pression lorsque vous ferez la renégociation de votre crédit.

Sachant que vous pouvez la quitter pour une autre offre plus avantageuse, votre banque fera sûrement des efforts pour accepter votre requête et réduira donc votre taux d’intérêt pour vous garder.

2. Évitez d’avoir un crédit de longue durée

Sachez qu’une banque peut facilement autoriser la renégociation d’emprunt, compensée par une longue période de prêt qui s’étend sur 25 ans, voire plus. Cela ne constitue aucun risque pour l’organisme prêteur, car il demandera une hypothèque sur le bien immobilier tout en imposant des taux d’intérêt importants lors des premières années.

Le fait est que cela compliquera le remboursement de vos dettes. Gardez à l’esprit qu’en 30 ans de crédit, des accidents qui vous empêchent de régler vos impayés pourraient grandement se produire. Ne souscrivez donc pas un prêt de longue durée, puisque plus la période d’emprunt est longue, plus la somme que vous devrez rembourser augmente.

3. Ayez recours à un professionnel de la négociation : le courtier

La commission exigée par le courtier en vaut réellement la peine si l’on considère les avantages qu’il vous confère dans le cadre d’une renégociation de crédit.

Il vous aide notamment à obtenir un dossier solide qui convainc votre banque. En effet, la possession d’un excellent dossier avec de bons arguments fait tout de suite la différence entre un emprunteur et un autre. Si vous voulez que votre banque actuelle voie votre demande de renégociation d’un œil positif, votre dossier doit présenter les critères suivants :

  • Un apport personnel qui est supérieur à 10 %.
  • Une situation professionnelle stable qui se reflète par la possession d’un contrat CDI en plus de quelques années d’ancienneté si possible.
  • Des revenus mensuels stables et assez élevés qui montrent votre capacité de remboursement.

Lorsque le courtier vous assistera durant la renégociation de votre crédit, il pourra se servir d’autres arguments indiscutables afin de montrer que pourrez effectivement éponger vos dettes. Par exemple, il peut avancer le fait que vous êtes souvent en forme, ce qui signifie que vous pouvez continuer de travailler et donc garantit que vous générerez suffisamment de revenus pour rembourser votre banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + quinze =

Send this to a friend