News

Comment réduire ses impôts en achetant une maison à l’île Maurice ?

une maison à ile maurice

L’île Maurice est un pays qui se trouve à onze heures de vol de la France, mais le décalage horaire de deux heures se ressent à peine lorsqu’on se retrouve face au bleu turquoise de son immense lagon. De plus, l’île Maurice profite du soleil toute l’année, sans parler de son paysage authentique d’une verdure luxuriante, son mode de vie exactement similaire à celui de l’Europe et surtout sa fiscalité très avantageuse pour les investisseurs étrangers. Acheter une maison à l’île Maurice permet en effet de réduire ses impôts conséquemment grâce à la particularité de son régime fiscal.

Investir à l’île Maurice pour défiscaliser

Le pays applique un régime fiscal très simplifié et favorable au ressortissant étranger qui souhaite investir dans l’immobilier à l’île Maurice . Impôts fonciers, impôt sur les successions, ISF ou IFI (impôt sur la fortune immobilière), impôt sur la plus-value, sont des termes qui ne font pas partie du vocabulaire fiscal de l’île Maurice.

Le seul impôt retenu sur toute activité rémunérante exercée à l’île Maurice concerne l’impôt sur le revenu, taxé au taux unique de 15%. De quoi faire rêver les investisseurs étrangers qui sont en quête d’un « paradis fiscal » pour placer leur argent. De plus, il n’est pas obligatoire d’être titulaire d’un permis de résidence permanent pour profiter de cess nombreux avantages fiscaux. L’île Maurice étant signataire d’une convention de non-double imposition avec de nombreux pays dont la France, tous les biens immobiliers acquis sur le sol mauricien par un ressortissant étranger est taxable uniquement sur place, à hauteur de 15%, après déduction des charges. Ces mêmes revenus sont par contre entièrement exonérés d’impôts en France, mais viennent s’ajouter aux revenus globaux du contribuable, donc peuvent éventuellement faire augmenter la tranche marginale de son imposition.

Pour rappel, en France, un bien immobilier est taxé dès son acquisition jusqu’à sa revente. L’assiette fisale du contribuable français se compose essentiellement des frais de notaires (droits de mutation), taxe foncière, impôts sur les revenus locatifs, impôts sur les plus-values. Sans oublier les frais de successions qui viendront éventuellement s’ajouter à cette liste, ainsi que l’IFI qui s’applique à tout contribuable depuis janvier 2018.

L’île Maurice, paradis des investisseurs

Pour être aussi favorable aux investisseurs étrangers, l’île Maurice compte énormément sur les investissements étrangers pour booster son économie à l’échelle internationale. Le développement du secteur immobilier prend de l’envergure depuis que les étrangers ont libre accès aux programmes immobiliers neufs bâtis sur le sol mauricien. L’Etat mauricien a même mis en place des schémas d’investissement spécialement conçus pour les investisseurs étrangers, leur facilitant l’acquisition d’un bien immobilier à l’île Maurice ainsi que l’obtention d’un permis de résidence.

Le prix de l’immobilier à l’île Maurice reste assez élevé sans être pour autant démesuré. Pour un investissement de 350 000 euros voire moins, le ressortissant français peut acquérir un joli appartement dans le cadre d’un programme de type Non-Citizen Property. Pour s’offrir une villa luxueuse dans les plus belles résidences privées de l’île Maurice, il faut compter au moins 2,7 millions d’euros. Dans tous les cas, un investissement minimum de $500 000 permet à un ressortissant étranger d’obtenir un permis de résidence, valable pour l’acquéreur et sa famille à charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − quinze =

Send this to a friend